Top
Documentations

Qu’est ce que le surendettement ?

Passer une période financièrement difficile peut arriver à tout le monde  et très rapidement, sans que l’on s’en aperçoive ou trop tard être en situation de surendettement. Il est important d’avoir une bonne maitrise de vos différents crédits et de connaitre votre taux d’endettement.

Le crédit peut vite devenir une spirale infernale, dont les mensualités prennent toujours un peu plus de retards de paiements ce qui engendre des frais supplémentaires toujours plus exorbitant les uns que les autres.

Nous allons vous aider pour calculer efficacement ce taux.

Le taux d’endettement est calculé en fonctions de plusieurs critères que sont la souscription de tous vos crédits, des prêts ainsi que l’ensemble des autres dettes, et de vos ressources tels que votre salaire par exemple.

Nous pouvons donc dire que le Taux d’endettement = (total de vos crédits) / (total de vos ressources) x 100.

En France il ne doit pas être supérieur à 33 % afin de rester dans une bonne santé financière. Si celui-ci augmente jusqu’à 60 % alors vous risquez de vous attirer les foudres de la Banque de France.

Mise en Surendettement :

Le dossier de surendettement est a retirer auprès du siège de la Banque de France dont dépend votre ville.

Cette procédure doit être réalisée par vous auprès de la Commission de surendettement des Particuliers.

Vous pouvez vous faire aider par un professionnel pour remplir ce dossier.

La commission vous remet une attestation de dépôt dans un délai de 48h, vous êtes alors inscrit au Fichier National des Incidents de remboursements de Crédits aux Particuliers.

Dès le moment où votre dossier est recevable,  un plan conventionnel de redressement peut vous être proposé. C’est à dire la commission essaie de concilier le débiteur et ses créanciers.

Attention, le refus d’un seul des créanciers entraine l’échec de la procédure, c’est alors qu’une deuxième solution vous sera proposée : les mesures recommandées par la commission (changement du taux d’intérêt a la baisse, etc..).

Si le débiteur n’est pas du tout en mesure de payer ses créances, le débiteur sera déclaré en « faillite civile ».

L’inscription au FICP peut durer jusqu’à  8 ans à compter du jugement.